OSEO vaud > Rue de Fribourg 40 | CP 812 | 1800 Vevey 1 | TÉl. 021 925 30 40 | Fax 021 925 30 41 | info@oseo-vd.ch

Accueil

Arrêt sur image
Dix mois déjà que j’ai débuté mon activité à l’OSEO Vaud. Dix mois pour faire connaissance avec les personnes qui font l’OSEO Vaud, que ce soit son Comité ou ses collaboratrices et ses collaborateurs ; pour découvrir les projets existants et déjà en développer de nouveaux ; pour savoir qui sont nos partenaires institutionnels ; pour bien saisir les enjeux de notre association. Je tiens à relever l’excellent accueil qui m’a été réservé de toutes parts et je souhaite sincèrement toutes et tous vous en remercier.

Des enjeux internes et… externes
L’OSEO Vaud s’est considérablement développée ces dernières années et le chiffre d’affaires dépasse largement les dix millions de francs. Ceci témoigne du très bon travail passé et démontre que les mandants sont satisfaits de notre action. Cependant, cette forte augmentation ne doit pas faire oublier la structuration de notre association, que l’on sait d’autant plus primordiale en phase de croissance. Avec le concours du Comité, je travaille donc à l’amélioration des aspects qualitatifs et à clarifier les rôles à l’interne. Ainsi, les fonctions transversales existantes (p. ex. aspects RH, pédagogiques, production, qualité, sécurité) doivent être mieux vécues par chacune et chacun. Le renouvellement de nos certifications en 2015 nous aidera dans ce processus essentiel. Je relève également la bonne collaboration avec la Commission du personnel (COPE) régionale. Un dialogue constructif se développe et cela permet à la Direction de proposer des solutions innovantes pour favoriser la santé au travail (mise en place de mesures dès fin 2014), tant notre domaine d’activité peut être sollicitant psychiquement et nerveusement. Je souhaite ardemment que ce bon climat perdure et que les intérêts parfois différents, ne se muent pas en différends irréconciliables mais en solutions. Parallèlement à ce travail « interne », l’OSEO Vaud poursuit sa dynamique de développement et nous pouvons citer entre autres :
- la construction du nouveau bâtiment de Vevey qui ouvrira ses portes en été 2015
- l’élaboration d’un programme de cours dans le secteur du nettoyage principalement avec l’entreprise Vebego SA, sur
  mandat du Service de l’emploi
- la refonte de la mesure Acquisition de qualifications de base (AQB)
- le développement de l’ESI et de Coaching+ qui ont considérablement grandi en 2014 et qui accueilleront encore plus de
  participants en 2015
- l’augmentation des lieux d’intervention du SeMo et le renfort scolaire indispensable à certains jeunes
  l’accès de prestations (bilan, réorientation, coaching) à des particuliers et des entreprises
- la mue progressive de la prestation Inizio en une mesure pour des participants de différents régimes « sociaux »
Les résultats de l’OSEO Vaud ont d’ailleurs été soulignés dans un récent rapport de la Cour des comptes du canton de Vaud, qui met en avant son excellent ratio coûts / performances pour les mesures d’insertion*. Cet impératif qui consiste à travailler de façon efficiente nous est particulièrement cher car nous travaillons principalement avec de l’argent public. Nous sommes donc responsables de sa bonne utilisation, cela d’autant plus que l’action publique est, malgré ce que matraquent certains, de plus en plus nécessaire ; que l’on pense aux besoins de formation des jeunes en difficultés ou au soutien spécifique pour des femmes qui souhaitent réintégrer le marché du travail ou encore aux pressions des entreprises de garder de la main d’oeuvre qualifiée.

Du respect et de la vaillance
Deux qualités qui peuvent sonner vieillot mais qui sont fondatrices du vivre ensemble*. Respect de notre environnement au sens écologique évidemment mais aussi respect du personnel qui travaille à l’OSEO Vaud. Respect des exigences de nos mandants et du travail commun de construction de la politique d’insertion. Respect des nombreuses personnes qui participent à nos mesures qui, il faut en rester bien conscient, ne souffrent pas uniquement de manques mais disposent de potentiels. Ne pas oublier que nous ne sommes pas les techniciens de personnes à réparer mais uniquement des facilitateurs, des pontonniers, des encadrants qui offrons des outils, des lieux, une écoute, des conseils pour favoriser l’autonomie de chacune et chacun. Pour faire ce travail il faut être endurant, persuasif et vaillant car il faut se battre avec force et courage contre des préjugés, contre ceux qui disent que ce n’est pas possible, que c’est une utopie. Mais comme l’écrivait Théodore Monod « L’utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé ».

YVES ECOEUR, directeur de l'OSEO Vaud
(extrait du rapport d'activité 2014 de l'OSEO Vaud bientôt disponible ici)

*1 Cour des comptes du canton de Vaud, Audit de la performance des mesures cantonales d’insertion professionnelle destinées aux bénéficiaires de l’aide sociale, Rapport No 29, 3 novembre 2014

*2 Conseil de lecture pour trouver ou retrouver confiance : Nos voies d’espérance, entretiens avec 10 grands témoins,
Actes Sud/LLL, 2014